À propos

Avec ses 2 300 logements, l'OPH est le 1er bailleur de l'agglomération.

Rodez Agglo Habitat, Office Public de l’Habitat, est le 1er acteur du logement sur l’agglomération. Créé en 1927, Rodez Agglo Habitat est rattaché, depuis 2015, à la Communauté d’Agglomération.
Au Conseil d’Administration, siègent les représentants de Rodez Agglomération et d’organismes ou associations concernés par le logement social, l’insertion et l’environnement, et bien sûr les représentants des locataires.

  •  L’ opérateur de l’agglomération

    L’Office Public met en œuvre la stratégie de l’agglomération, présentée dans le Plan Local de l’Habitat, pour le secteur du logement social. De statut EPIC, Etablissement Public, Industriel et Commercial, il respecte scrupuleusement les lois et réglementations posées par l’Etat en matière d’attribution. Enfin, il participe activement à répondre aux enjeux de la loi SRU, notamment en terme de production neuve dans les communes carencées de l’agglomération.

  • N°1 du logement

    Avec ses 2 300 logements, Rodez Agglo Habitat est l’acteur n°1 du logement sur l’agglomération de Rodez.

  •  Notre responsabilité sociale et environnementale

    Depuis sa création, l’Office est porteur de valeurs fortes, axées sur le respect des locataires et la prise en compte de leur situation sociale. Aujourd’hui, le Conseil d’Administration engage résolument Rodez Agglo Habitat dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale (RSE), visant un haut niveau d’exigence sur les enjeux sociaux et environnementaux: réduire les impacts environnementaux
    de la production, de la rénovation et de l’entretien des logements, comme du fonctionnement de l’office, diminuer la consommation des matériaux, de l’énergie, favoriser le recyclage des déchets, inciter les parties prenantes (salariés, locataires, administrateurs etc.) à prendre en compte l’impact sur
    l’environnement de leurs actions au quotidien.

    Il s’agit aussi d’assurer une qualité de service respectueuse de l’intérêt des locataires, attentive aux plus fragiles d’entre eux, transparente en matière d’attribution, en veillant à minimiser les risques liés au logement (santé, sécurité). Il s’agit enfin de faire vivre un modèle social responsable, afin d’encourager le développement professionnel des salarié-es, de favoriser la qualité de vie au travail et le dialogue social, de garantir l’équité et d’agir contre toute forme de discrimination. La gouvernance et les parties prenantes veillent à assurer un mode de décision et de gestion transparent, loyal et respectueux des parties prenantes, intégrant les enjeux de la RSE.